Poesis
Art Classique et Contemporain, Livres Audio, Science, Mystère, Android

Il lui disait : Vois-tu… (Victor Hugo) poème audio

Read similar posts recommended for you
E-book Ludewic

Ludewic Mac Kwin De Davy - Poèmes, livre audio, e-book

* Ludewic Mac Kwin De Davy * Aphorismes, Pensées, Philosophie   * Lire la plus belle collection de citations,  culture et sagesse classique • ...

En savoir plus...

Concours

Concours

// (adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({}); // ]]>  Projets, concours et événements culturels en cours Concours International "Un Poème pour la Planète" Pendant ...

En savoir plus...

L’Idiot (Fiodor Dostoievski) Livre audio

L'Idiot (Fiodor Dostoievski) Livre audio

//   Fiodor Dostoievski   Lecture : Pomme L'Idiot - Livre 1   L'Idiot - Livre 2   L'Idiot - Livre 3   L'Idiot - Livre 4   Publié par ...

En savoir plus...

Le Livre d'Or des Enfants de la Terre

// (adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({}); // ]]>   Le Livre d’Or des Enfants de la Terre, édité par le Cercle Universel ...

En savoir plus...

Beethoven

Beethoven

//        « Je ne connais pas d’autres marques de supériorité que la bonté.  » Moonlight Sonata by Beethoven Ludwig ...

En savoir plus...

A la recherche du temps perdu (Marcel Proust)

A la recherche du temps perdu (Marcel Proust)

// (adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({}); // ]]> À la recherche du temps perdu, Œuvre Intégrale de Marcel Proust 1. Du côté ...

En savoir plus...

Friedrich Nietzsche

Friedrich Nietzsche

// (adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({}); // ]]> Ainsi parlait Zarathoustra - Livre audio Ecce homo Gloire et éternité L'Antéchrist - Livre audio Le ...

En savoir plus...


Victor Hugo

 

Victor Hugo

 

Il lui disait : « Vois-tu, si tous deux nous pouvions,

L’âme pleine de foi, le coeur plein de rayons,

Ivres de douce extase et de mélancolie,

Rompre les mille noeuds dont la ville nous lie ;

Si nous pouvions quitter ce Paris triste et fou,

Nous fuirions ; nous irions quelque part, n’importe où,

Chercher loin des vains bruits, loin des haines jalouses,

Un coin où nous aurions des arbres, des pelouses ;

Une maison petite avec des fleurs, un peu

De solitude, un peu de silence, un ciel bleu,

La chanson d’un oiseau qui sur le toit se pose,

De l’ombre ; — et quel besoin avons-nous d’autre chose ? »

 

A ne pas manquer :

27/02/2014 - Posted by Poesis

No comments yet.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Blue Captcha Image Refresh

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Follow

Get every new post on this website delivered to your Inbox.

Join other followers: