Poesis
Poésie Classique et Contemporaine, Livres Audio, App Android, Science, Mystère, Esotérisme et Paranormal

Il lui disait : Vois-tu… (Victor Hugo) poème audio

Read similar posts recommended for you
Psychologie

Psychologie

// La caresse du diable Malgré notre capacité de maîtriser les impulsions, on est attiré par les grands narcissiques, ...

En savoir plus...

Beethoven

Beethoven

//        « Je ne connais pas d’autres marques de supériorité que la bonté.  » Moonlight Sonata by Beethoven Ludwig ...

En savoir plus...

Les Mystères de la Bible

La Bible, fascination et mystère, entre la chute de l'âme dans la matière et le voyage vers Soi

// Entre la chute de l'âme dans la matière et le voyage vers Soi, il y a le ...

En savoir plus...

L’Idiot (Fiodor Dostoievski) Livre audio

L'Idiot (Fiodor Dostoievski) Livre audio

//   Fiodor Dostoievski   Lecture : Pomme L'Idiot - Livre 1   L'Idiot - Livre 2   L'Idiot - Livre 3   L'Idiot - Livre 4   Publié par ...

En savoir plus...

E-book Ludewic

Ludewic Mac Kwin De Davy - Poèmes, livre audio, e-book

* Ludewic Mac Kwin De Davy * Aphorismes, Pensées, Philosophie   * Lire la plus belle collection de citations,  culture et sagesse classique • ...

En savoir plus...

Le Livre d'Or des Enfants de la Terre

// (adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({}); // ]]>   Le Livre d’Or des Enfants de la Terre, édité par le Cercle Universel ...

En savoir plus...

A la recherche du temps perdu (Marcel Proust)

A la recherche du temps perdu (Marcel Proust)

// À la recherche du temps perdu, Œuvre Intégrale de Marcel Proust 1. Du côté de chez Swann - ...

En savoir plus...


Victor Hugo

 

Victor Hugo

 

Il lui disait : « Vois-tu, si tous deux nous pouvions,

L’âme pleine de foi, le coeur plein de rayons,

Ivres de douce extase et de mélancolie,

Rompre les mille noeuds dont la ville nous lie ;

Si nous pouvions quitter ce Paris triste et fou,

Nous fuirions ; nous irions quelque part, n’importe où,

Chercher loin des vains bruits, loin des haines jalouses,

Un coin où nous aurions des arbres, des pelouses ;

Une maison petite avec des fleurs, un peu

De solitude, un peu de silence, un ciel bleu,

La chanson d’un oiseau qui sur le toit se pose,

De l’ombre ; — et quel besoin avons-nous d’autre chose ? »

 

A ne pas manquer :

27/02/2014 - Posted by | Il lui disait : Vois-tu... (Victor Hugo), Poèmes audio, Victor Hugo

No comments yet.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Blue Captcha Image Refresh

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Follow

Get every new post on this blog delivered to your Inbox.

Join other followers: